Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
04 Mar

La bibliothèque des cœurs cabossés _ Katarina Bivald

Publié par Van Djr  - Catégories :  #Littérature suédoise, #Etats-Unis, #Romance, #Amitié, #Emotions, #Rat de bibliothèque, #Coup de coeur, #Challenge

La bibliothèque des cœurs cabossés _ Katarina Bivald
La bibliothèque des cœurs cabossés _ Katarina Bivald

Quatrième de couverture :

Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l'Iowa. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu’Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine.
Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis – et pas uniquement les personnages de ses romans préférés –, qui l'aident à monter une librairie avec tous les livres qu’Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance.
Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel…

 

Mon avis :

Je referme à peine ce si beau livre, et je ne peux réprimer mon enthousiasme.
La Bibliothèque des coeurs cabossés, c'est l'histoire de Sara, touriste-rat-de-bibliothèque limite asociale qui vient rendre visite à une vieille dame amoureuse de livres également. C'est l'histoire de Sara qui apprend de la plus petite des villes mornes et sans vie d'Iowa, que les livres ne valent pas toujours mieux que les gens. Sara sort peu à peu de ses livres et entraperçoit un monde nouveau, peuplé de gens loufoques ultra solidaires, d'une librairie-bibliothèque improvisée, et d'un homme qui ne veut surtout pas l'aimer. 
On ne peut pas dire que l'histoire soit follement palpitante, mais elle est tellement douce et pleine d'espoir. J'ai adoré ce roman, son décor pur jus du Midwest, sa romance poétique, sa folle histoire d'amitiés, son hymne aux livres.
Broken Wheel porte bien son nom, ils sont tous les rayons cassés d'une roue jadis en marche vers le bonheur et qui attendait juste d'être un peu réparée et relancée.
Katarina Bivald, dont c'est le premier roman, a un véritable don, avec une facilité déconcertante elle donne vie à ses personnages, sans nous abrutir de descriptions et anecdotes sans importance (sauf peut-être pour Grâce -mais c'est le personnage qui veut ça). Ils sont peut-être un brin "cliché", mais tellement bien développés.
Caroline est sans doute l'une des habitantes que j'ai préférée. Tellement complexe, tiraillée entre sa moralité chrétienne et ses désirs de femme refoulés.
Bien sûr le personnage principal de Sara, m'a beaucoup touché. Il me faisait écho par bien des aspects, moi qui suis un peu perdue dans mes livres ces derniers temps, fuyant ma réalité.
Je n'étais pas sûre de pouvoir qualifier ce livre de coup de coeur. Et pourtant c'en est un, c'est une évidence. Pas comme ce genre d'évidence qui vous atteint brutalement quand vous vous apercevez que vous ne pouvez plus vous arrêter dans votre lecture, mais comme un sentiment amoureux qui s'insinue doucement au fil des pages, et vous rend mélancolique une fois le roman achevé et rangé sur une étagère.
Je vous recommande cette lecture, au coin du poêle par un grisâtre dimanche après-midi. Il vous redonnera le sourire, et saura vous réchauffer.

La bibliothèque des cœurs cabossés _ Katarina Bivald

Dans les livres, les gens étaient charmants et amicaux, et la vie suivait des scénarios déterminés. Si une personne avait un rêve, on pouvait être assuré qu'il se réaliserait avant la fin du texte. Et qu'elle trouverait quelqu'un en compagnie de qui le vivre. Dans la réalité, on pouvait être presque certain que rien de tel ne se produirait.
-Ils sont conçus pour être mieux que la réalité, reprit-elle. Plus grands , plus drôles, plus beaux, plus tragiques, plus romantiques.

Des livres et des gens

Mais comment devenait-on une personne qui avait des rêves et un but dans la vie? Sarah ne pouvait s' empêcher de penser qu'elle n'était jamais monté dans le train de son existence. Longtemps, elle n'avait fait que suivre les événements de loin. Tant que les autres n'étaient que des adolescents malheureux et plus ou moins ridicules, cela n'avait pas été un problème, mais soudain, ils s'étaient tous transformés en adultes tandis qu'elle, elle lisait toujours.

Inflation onirique

Commenter cet article

Echappee-litteraire 24/04/2015 17:34

Celui-là me fait très très envie ! Il faut absolument que je le lise ! :)

À propos