Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 Apr

Comment j'ai mordu Damon Salvatore _ Rose Darcy

Publié par Van Djr  - Catégories :  #Nouvelles, #Humour, #Romance, #Epanouissement personnel, #France, #Littérature française

Comment j'ai mordu Damon Salvatore _ Rose Darcy
Comment j'ai mordu Damon Salvatore _ Rose Darcy

Résumé :

Comment réagiriez-vous si le vampire sexy sur lequel vous fantasmez H24 débarquait un soir de décembre dans votre librairie ?
À 30 ans, Capucine a voué sa vie aux livres qu'elle dévore comme elle respire, se perdant dans des rêveries de Princes Charmants... pas si charmants que ça. Égarée au milieu de son univers rose bonbon, la jeune femme rêve, en permanence. Et c'est sans doute là son plus gros problème. Parce qu'entre rêves et réalité, la frontière est plus mince qu'elle ne le croyait.
Quand un homme mystérieux franchit les portes de son antre et fait basculer l'axe de son monde, Capucine prend peur. Choisira-t-elle la sécurité du songe inaccessible dans lequel elle s'est volontairement enfermée ? Ou prendra-t-elle le risque de mettre un pied en dehors des pages de ses livres ? La vie réelle lui tend les bras... acceptera-t-elle de s'y jeter, corps et âme, au risque de souffrir à nouveau ?
Découvrez comment un regard, une morsure, peuvent changer votre existence à tout jamais.

 

Mon avis :

Une lecture fort sympathique, bien que terriblement courte. Je me suis un peu retrouvée en Capucine, et j'ai beaucoup aimé l'humour qui ponctuait cette nouvelle. Etant moi-même sous le charme du très sensuel Ian Somerhalder, je ne peux que compatir.
Une nouvelle très fraîche et sincère, qui nous plonge dans la peau du jeune fille qui aimerait bien en sortir, elle, de sa peau! Et qui sera bien obligée de grandir, de lever le voile entre rêve et réalité, et de se trouver.
A lire avec délectation, mais seulement pour les filles... ou les homos très portés sur Vampire Diaries!

Comment j'ai mordu Damon Salvatore _ Rose Darcy

Au milieu des piles que forment mes bouquins, je n'existe plus, je survis. Je parcours tellement de mondes, je rencontre tellement de gens, je ressens tellement d'émotions, là, entre ces lignes figées par l'immortalité, que je n'ai plus vraiment envie de les chercher en dehors. A quoi bon? Y existent-elles encore? Y auront-elles la même saveur? Non, bien sûr que non. Rien n'a la même saveur en dehors de ces pages que je tourne avidement, un jour après l'autre. Rien.

Commenter cet article

À propos