Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
09 Jun

Nos étoiles contraires _ John Green

Publié par Vanessa De Jesus Ribeiro  - Catégories :  #Littérature américaine, #Littérature Jeunesse, #Adolescence, #Maladie, #Romance, #Coup de coeur, #Contemporain, #Emotions, #Etats-Unis

Nos étoiles contraires _ John Green
Nos étoiles contraires _ John Green

Résumé :

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

 

Mon avis :

"Dans le monde, près de 160 000 enfants sont touchés par le cancer chaque année et environ 90 000 d'entre eux succomberont à leur maladie" (CIRC 2002).
En s'attaquant à un sujet aussi délicat que l'oncologie infantile, John Green s'exposait à plusieurs risques, l'un d'entre eux étant de tomber invariablement dans le pathos, les larmes étant, en général, assez facile à tirer lorsqu'il s'agit d'enfants malades.
Et bien sachez que John Green a évité ce piège avec brio. Ses portraits d'Hazel Grace, adolescente condamnée par un cancer de stade 4 qui lui noie les poumons, et d'Augustus Waters, son cher ami, survivant d'un ostéosarcome qui lui aura volé une jambe, sont à la fois noirs, cyniques, en même temps plein d'espoir et extrêmement réalistes, ceux qui ne peut nous les rendre que plus attachants et percutants.
Je n'ai pas versé une seule larme pour ce roman, c'est donc que l'auteur a su doser avec justesse les émotions distillées entre ses pages.
J'ai adoré cette histoire et ses personnages, encore ados mais dotés d'une maturité que seule la proximité de la mort peut leur conférer. Mention spéciale "Coup de coeur" au personnage de Isaac, que j'ai littéralement adoré. J'ai ri à presque chacune de ses interventions.
John Green a su donné à l'ensemble des personnages secondaires une force et une présence remarquable, ce que j'apprécie tout particulièrement chez un auteur.
Le personnage d'Augustus Waters, éternel romantique, metteur en scène du quotidien, était un vrai bonheur. Quant à Hazel, comment peut-on ne pas l'aimer? 
Pour faire court, j'ai mis un certain temps avant de m'attaquer à la lecture de ce roman encensé par la critique (à juste titre) et... que de temps perdu!!!
Si vous hésitez encore, courrez chez votre libraire (proscrivez Amazon bon sang!!!!) et achetez-le, empruntez-le à la bibliothèque ou un ami, n'importe quoi mais lisez-le absolument! D'abord parce qu'il est désormais devenu culte et qu'il fait d'ores et déjà partie de ses romans qui auront marqué toute une génération et ensuite parce qu'il est sublime et terriblement efficace.

Nos étoiles contraires _ John Green

J'ai l'impression que la façon dont vous me voyez mort en dit plus sur vous que sur la personne que j'étais ou sur ce que je suis à présent.

P.279

Mes pensées sont des étoiles qui ne veulent plus former de constellations.

Augustus, p.325

Commenter cet article

À propos