Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 Jun

Saint Maur en Poche _ 7ème édition

Publié par Vanessa De Jesus Ribeiro  - Catégories :  #Salon, #Littérature française, #Littérature américaine, #Littérature italienne, #Littérature anglaise, #Littérature Jeunesse, #...

Saint Maur en Poche _ 7ème édition
Saint Maur en Poche _ 7ème édition
Saint Maur en Poche _ 7ème édition
Saint Maur en Poche _ 7ème édition
Saint Maur en Poche _ 7ème édition
Saint Maur en Poche _ 7ème édition

Le Salon International du Livre de Poche, aka Saint Maur en Poche, s'est clôturé hier soir après deux jours de dédicaces intensives, de séances photos groupies auteurs/lecteurs, de discussions enflammées entre amateurs de polar, de romans, d'albums jeunesse, d'interviews filmées, de piétinement intensif.
Deux jours où j'ai eu l'occasion de côtoyer mes semblables bookophages, de faire pencher dangereusement ma pile à lire du côté obscur de la Force, de faire de belles rencontres au rayon Jeunesse notamment, et faire ma groupie avec mes auteurs préférés parmi les 140 présents.


Autant vous dire que j'ai adoré ce salon. L'emplacement (sur le parvis de la gare RER), la gratuité, le sourire des auteurs, l'accueil chaleureux du staff, la houppette de Gérard Collard qui se baladait nonchalamment entre les stands. C'était un vrai bonheur de déambuler sous ces tentes de marchés parmi ces écrivains et ces amoureux des livres.
Et quel pied, de pouvoir craquer sur un tas de livre sans se ruiner! Car oui, c'était la Fête du Poche, ces petits objets qui se glissent dans nos sacs comme des bons copains, que l'on a moins de scrupules à corner, à tortiller, à tripoter les mains sales, et que nos portefeuilles préfèrent aux brochés.

Saint Maur en Poche _ 7ème édition
Saint Maur en Poche _ 7ème édition

Je suis rentrée chez moi fourbue mais pourvue.
Dans ma bibliothèque se trouvent désormais en Edition Collector (puisque dédicacés) :

- Sarcelle Dakar de Insa Sané, un charmant auteur-slammeur-musicien au sourire contagieux, qui m'a donné envie de découvrir ses romans Jeunesse de toute urgence.
Le pitch: Emmerdes, petits flirts et combines foireuses : c'est le quotidien de Djiraël, entre Sarcelles et Gare du Nord. N'empêche qu'il n'est pas très chaud pour partir au Sénégal, son pays natal, avec la "mater" et le reste de la famille. Ce sera pourtant l'occasion, pour ce "Francenabé entre deux mondes", de basculer dans l'imaginaire des contes africains... et de renouer avec son père.

- La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la Tour Eiffel de Romain Puértolas, l'une de mes deux rencontres coup de coeur de ce salon. "L'homme qui écrivait sur ses chemises", en plus d'être un super beau mec au sourire ravageur, est très avenant, bavard et enchaîne les dédicaces comme il écrit, c'est à dire un peu partout et n'importe comment. Aussi me suis-je retrouvée avec deux pages couvertes de petits mots et dessins en tous genres, pour mon plus grand plaisir.
Le pitch: Le jour où Providence doit se rendre à Marrakech pour ramener Zahera, une petite fille gravement malade qu’elle vient juste d’adopter, un volcan se réveille en Islande et paralyse le trafic aérien européen empêchant tout avion de décoller. L’amour d’une mère est-il assez fort pour déplacer les nuages ?

- Apnée noire de Claire Favan, une auteure française adorablement abordable, fort sympathique, et qui m'a tellement séduite avec ses Miettes de sang que je me suis ruée sur son stand.
Le pitch: « Vêtue d’un pyjama en satin écru, la jeune femme repose dans une baignoire remplie, en position de foetus inversé. Ses mains et ses chevilles sont étroitement liées derrière son dos et elle flotte encore avec un soupçon de grâce. » A Columbia, sur la côte est des Etats-Unis, c’est la scène macabre que découvre le lieutenant Sandino. Officier intègre, c’est aussi un homme brisé depuis la disparition de sa famille. Pour mener cette enquête, il doit collaborer avec Megan Halliwell, l’agent du FBI qui a permis l’année précédente l’arrestation de Vernon Chester, un tueur psychopathe qui vient d’être exécuté. Très vite pourtant, il apparaît que ce dernier meurtre présente des ressemblances troublantes avec les crimes commis par Chester. Comment est-ce possible ? Tandis que Megan n’ose imaginer le pire, une erreur judiciaire, Sandino se concentre sur certaines incohérences. De discordes en silences la relation des deux policiers évolue, alors que chaque jour le tueur semble se rapprocher d’eux, omniprésent et insaisissable…

- Atalante, T.1 : La quête de la Toison d'Or, d'Anne-Sophie Silvestre. Une vraie rencontre surprise à laquelle je ne m'attendais pas, et qui s'annonce très bénéfique puisque pour le moment, après 50 pages lues, j'adore Atalante! Anne-Sophie Silvestre respire la gentillesse et l'intelligence, et je suis ravie d'avoir pu la rencontrer, elle m'a d'ailleurs dédicacé un petit cadeau pour un futur concours Jeunesse.
Le pitch: Atalante, fille adoptive de la déesse Artémis, monte à bord du navire Argo pour la plus périlleuse expédition jamais tentée. Hormis les tempêtes, les récifs et les pirates, que trouveront Atalante et les Argonautes, aux confins de la mer Noire ?

- Les Fidélités de Diane Brasseur. C'est grâce à la file d'attente monstre du stand de Guillaume Musso que j'ai été attirée par le physique atypique et le charme de cette jeune femme sublime qui a tant à dire sur l'amour et ses disgressions. Un livre que j'ai vraiment hâte de découvrir.
Le pitch: Quelques heures avant de partir fêter Noël en famille, le narrateur s’isole dans une pièce de sa maison et s’oblige à ne pas en sortir avant d’avoir repris sa vie en main. Depuis quelques mois, ce père de famille de 54 ans partage sa vie entre sa femme et sa fille à Marseille et sa maîtresse à Paris. Cette double vie ne lui ressemble pas. Il doit choisir. Doit-il quitter sa femme et refaire sa vie avec la jeune Alix comme tant d’hommes de son âge le font? Ou doit-il mettre un terme à cette relation pour préserver sa femme et sa fille, cette vie de famille qu’il aime tant? Enfermé dans cette pièce, il fait défiler les derniers mois: sa rencontre avec Alix, le sentiment d’une jeunesse retrouvée, ses premiers mensonges, sa culpabilité grandissante – l’installation dans une relation adultère. Beaucoup d’hommes se satisfont d’une double vie, mais pas lui: il aime sa femme, il aime Alix, mais pas l’infidélité.

- Kaleb de Ingrid Desjours, alias Myra Eljundir. Je le voyais régulièrement en librairie et les avis sur la blogosphère me donnaient envie. Mais ce qui m'a vraiment décidé c'est le charme qui se dégage de l'auteure. Elle est jeune, belle, super gentille, et quand elle te dédicace un livre en écrivant à l'envers (façon Miroir), en t'expliquant qu'elle agit ainsi parce qu'elle est son double maléfique Myra, tu l'achètes sans discuter. Elle m'a dit "Kaleb, soit vous l'aimez, soit vous le haissez", j'espère vraiment l'aimer.
Le pitch: C’est si bon d’être mauvais…SAISON 1. À 19 ans, Kaleb Helgusson se découvre empathe : il se connecte à vos émotions pour vous manipuler. Il vous connaît mieux que vous-mêmes. Et cela le rend irrésistible. Terriblement dangereux. Parce qu’on ne peut s’empêcher de l’aimer. À la folie. À la mort. Sachez que ce qu’il vous fera, il n’en sera pas désolé. Ce don qu’il tient d’une lignée islandaise millénaire le grise. Même traqué comme une bête, il en veut toujours plus. Jusqu’au jour ou sa propre puissance le dépasse et ou tout bascule… Mais que peut-on contre le volcan qui vient de se réveiller?

- L'heure des fous de Nicolas Lebel. Quand ma meilleure amie m'a appris que l'un des profs les plus appréciés de notre ancien lycée écrivait des polars, je me suis dit "ok, j'y vais". FInalement les mois ont passé et l'occasion ne s'était pas présentée jusqu'à ce que j'aperçoive sa tête rousse entre les étals du salon.
Le pitch: Paris, un SDF est poignardé à mort sur une voie ferrée de la gare de Lyon. "Vous me réglez ça. Rapide et propre, qu’on n’y passe pas Noël", ordonne le commissaire au capitaine Mehrlicht et à son équipe : le lieutenant Dossantos, exalté du code pénal et du bon droit, le lieutenant Sophie Latour qui panique dans les flash mobs, et le lieutenant stagiaire Ménard, souffre-douleur du capitaine à tête de grenouille, amateur de sudoku et de répliques d’Audiard...
Mais ce qui s’annonçait comme un simple règlement de comptes entre SDF se complique quand le cadavre révèle son identité. L’affaire va entraîner le groupe d’enquêteurs dans les méandres de la Jungle, nouvelle Cour des miracles au cœur du bois de Vincennes, dans le dédale de l’illustre Sorbonne, jusqu’aux arrière-cours des troquets parisiens, pour s’achever en une course contre la montre dans les rues de la capitale. Il leur faut à tout prix empêcher que ne sonne l’heure des fous...


Les éditions Le livre de Poche et leur programme 2 livres achetés = 1 offert m'ont permis d'obtenir deux nouveaux romans :
- Sur ma peau de Gillian Flynn (oui oui celui que j'ai emprunté à la bibliothèque et abandonné aussitôt).
- La Cité des Dieux Sauvages de Isabel Allende.

Romain Puértolas, Franck Thilliez, Guillaume Musso, Carina Rozenfeld, Claire Favan
Romain Puértolas, Franck Thilliez, Guillaume Musso, Carina Rozenfeld, Claire Favan
Romain Puértolas, Franck Thilliez, Guillaume Musso, Carina Rozenfeld, Claire Favan
Romain Puértolas, Franck Thilliez, Guillaume Musso, Carina Rozenfeld, Claire Favan
Romain Puértolas, Franck Thilliez, Guillaume Musso, Carina Rozenfeld, Claire Favan
Romain Puértolas, Franck Thilliez, Guillaume Musso, Carina Rozenfeld, Claire Favan

Romain Puértolas, Franck Thilliez, Guillaume Musso, Carina Rozenfeld, Claire Favan

Et je ne peux vraiment pas clore mon article sans vous dire le coup de foudre qui m'a fauché au rayon Jeunesse, lorsque j'ai enfin pu faire la rencontre de la très souriante et très talentueuse Carina Rozenfeld. Ma chouchou. Une femme rayonnante, étonnante d'imagination, avec une plume délicate et musicale remarquable. Une invitation au voyage et aux rêves.
Bien évidemment, j'en ai profité pour acheter les PHAENIX, tomes 1 et 2, que j'avais lu en format ebook. Trop fière de mes dédicaces et de nos quelques mots échangés, c'est tout juste si je ne me suis pas éloignée d'elle rouge comme une tomate, trépignant d'enthousiasme.

Commenter cet article

À propos