Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 Oct

Je peux très bien me passer de toi _ Marie Vareille

Publié par Vanessa De Jesus Ribeiro  - Catégories :  #Littérature française, #Chick-lit, #Romance, #Amitié, #Détente, #France, #Angleterre, #Humour, #Challenge, #Contemporain

Je peux très bien me passer de toi _ Marie Vareille
Je peux très bien me passer de toi _ Marie Vareille

Résumé :

Chloé et Constance sont bonnes copines, bien qu’elles n’aient en commun que leurs vies sentimentales catastrophiques. Un soir, les deux jeunes femmes décident de prendre leur vie en main en concluant un pacte. Chloé, séductrice dans l’âme et Parisienne jusqu’au bout des ongles, devra s’exiler en pleine campagne avec l'interdiction d’approcher un homme pendant six mois. Constance, incorrigible romantique, s’engagera à coucher le premier soir avec un parfait inconnu. Des vignobles du Sauternais à Londres en passant par Paris, cet étrange pacte entraînera les deux amies bien plus loin que prévu…

 

Mon avis :

Je peux très bien me passer de toi, m'a fait passer un agréable moment de détente. C'est un livre qui sent bon la féminité, sans toutefois trop tomber dans la chick-lit gratinée.
Je me suis retrouvée dans les déboires de Chloé et de son ex, dans le côté mamie-bridgetjones-pilou de Constance, et maman débordée de Charlotte.
J'ai beaucoup aimé suivre ces jeunes femmes dans leurs pérégrinations amoureuses. Et au delà de ça, j'ai adoré les thèmes sous-jacents : la solitude, le manque de confiance en soi, l'épanouissement personnel, le deuil également.
En plus d'avoir passé un excellent moment, j'ai pu découvrir Marie Vareille, Marie merveille, une plume légère et fluide , pleine d'humour et de rêveries, qui sait vous déconnecter de la réalité avec une facilité déconcertante.
Un auteur à suivre, donc.

Je peux très bien me passer de toi _ Marie Vareille

"Ce soir, Orgueil et Préjugés (celui avec Keira Knightley) passait sur France 2. Je m’étais organisée une soirée très privée avec Elizabeth Bennet, Mr Darcy et les deux boîtes de sablés au beurre salé, achetées pour l’occasion dans une boutique bretonne, métro Saint-Paul. Je faisais bouillir de l’eau pour ma tisane « Nuit Calme » à la fleur d’oranger, mode Mémé pleinement activé, en pyjama pilou à vingt heures quinze, quand mon téléphone a sonné. C’était Chloé qui voulait savoir si j’avais envie d’aller boire un verre. Proposer une sortie à l’improviste n’est pas dans ses habitudes. Si je veux avoir une chance qu’elle me bloque une soirée dans son agenda de ministre, je dois généralement prévoir le coup au moins une semaine à l’avance. J’avais autant envie de me rhabiller et de ressortir sous la bruine glacée que de participer à une séance de Body Attack niveau expert au club de sport en bas de chez moi. J’ai hésité à prétendre que je n’étais pas libre, mais elle n’avait pas l’air d’avoir le moral alors je lui ai proposé de passer chez moi."

Journal de Constance Delahaye : 15 février 2013 – 00 h 57

De toute façon c'est la meilleure partie, la rêvasserie. Moi, je voulais que la vie soit comme une comédie musicale, que les gens se mettent à chanter et à danser dans la rue, que tout le monde soit gentil au fond, et que les histoires se terminent bien. Mais la réalité est pourrie, dans la réalité on n'est jamais heureux, rien ne marche et tout finit mal. Le bonheur n'existe que dans les livres et l'imagination des rêveurs. Le bonheur n'existe pas.

Commenter cet article

À propos