Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 Oct

Les fidélités _ Diane Brasseur

Publié par Vanessa De Jesus Ribeiro  - Catégories :  #Littérature française, #Roman, #Contemporain, #Réflexion, #Romance, #France, #Psychologie, #Adultère

Les fidélités _ Diane Brasseur
Les fidélités _ Diane Brasseur

Quatrième de couverture :

Depuis un an, il mène une double vie. il a cinquante-quatre ans, une famille à Marseille et une liaison à Paris. Il est infidèle et se le répète plusieurs fois par jour pour s'en convaincre. Il fait l'amour avec sa maîtresse, il fait l'amour avec sa femme. Il ne sait plus qui il trompe avec qui. Enfermé dans son bureau, il voudrait faire un choix : quitter l'une ou l'autre.

 

Mon avis :

J'ai découvert Diane Brasseur au salon St Maur en Poche 2015. La première fois que je l'ai vue, elle répondait à une interview dans l'un des espaces de paroles. Je ne l'aurais probablement jamais remarquée si, lassée de faire le piquet dans la file des Musso, je n'avais cherché une chaise pour soulager mes pieds malmenés. Avec ses airs de Lou Doillon, elle m'a d'abord donné envie de la regarder, puis de l'écouter, et enfin de la lire.
Il m'aura finalement fallu plusieurs mois pour retrouver l'envie de lire, et finir par me plonger dans ce livre très intéressant.

Appeler son roman Les Fidélités, alors qu'il traite principalement d'une relation extra-conjuguale pourrait sembler un peu ironique. A quoi peut-on être fidèle, quand on est infidèle?
Et pourtant ce roman traite bien des fidélités, non pas celles en rapport avec le sexe, mais avec le coeur.
Il s'agit d'un instant partagé avec le protagoniste. Pas une vraie histoire qu'on déroule de A à Z, avec un dénouement. On passe une heure, assis dans son bureau avec lui, à évoquer ses amours, ses non-dits, ses angoisses, et ses doutes.
C'est un livre qui m'a beaucoup plu, et chose rare le contexte m'a plu bien plus que le propos.
Ce qui est intéressant ce n'est pas l'araignée, mais la complexité de sa toile.

Seule l'amante a un visage et un prénom dans ce roman, détail que j'ai vraiment beaucoup apprécié. Un peu comme si on pouvait mettre un nom sur l'Infidélité, mais par sur les raisons qui y conduisaient.
Tout au long de ma lecture, j'ai eu l'impression que ce petit livre des "Pourquoi", des "Et Si," et des "Peut-être", était dicté par elle : Alix, l'amante. Alors que justement l'auteur a choisi l'homme, comme narrateur principal. Pourtant moi, c'était Alix que j'entendais.
J'y ai lu beaucoup d'amour, beaucoup de passion et de tendresse. Mais je n'ai pas été touchée par ce roman, je n'ai pas souri, pas pleuré. Je l'ai lu. Comme on regarde le paysage défilé par la vitre d'un train bondé. Il ne m'a pas fait vibrer, il m'a fait réfléchir, et c'est peut-être ça finalement qui en fait sa beauté.
Je n'étais pas dans le jugement, ni même dans la compréhension, plutôt dans une sorte de contemplation qui incitait à la remise en question. Qui est-on dans ce récit?
La seule chose à laquelle je pensais, c'était que j'avais été Alix, parfois pensé à devenir le protagoniste et toujours redouté d'être la femme trompée.

Les fidélités _ Diane Brasseur
Les fidélités _ Diane Brasseur

Alors, je vois toute la douleur, encore assez loin, à une centaine de mètres, mais elle me fonce dessus, comme une vague, et je baisse la tête et je vois mon corps et je me dis qu'il n'y pas assez de place, même si je mesure 1.82mètre et que je pèse 90 kilos, il n'y a pas assez de place entre mes deux épaules pour recevoir cette vague-là.

p.26

Commenter cet article

À propos