Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 Dec

Les âmes brûlées _ Andrew Davidson

Publié par Vanessa De Jesus Ribeiro  - Catégories :  #Littérature canadienne, #Fantastique, #Rédemption, #Aventure, #Voyage, #Drame, #Religion, #Drogue, #Coup de coeur, #Romance

Les âmes brûlées _ Andrew Davidson
Les âmes brûlées _ Andrew Davidson

Quatrième de couv' :
 

Que feriez-vous si vous vous réveilliez sur un lit d'hôpital, le corps brûlé et couvert de cicatrices? Il ne vous resterait qu'à attendre la mort. A moins qu'un ange passe votre porte... C'est le destin hors norme du héros des Âmes brûlées. L'accident terrible qui le met sur la voie mystique de sa rédemption. Et le début d'une aventure hallucinante, du Moyen Âge à nos jours, de l'enfer à l'amour.


Mon avis :
 

ÉPIQUE. C'est le premier mot qui me vient en tête, quand je repense à ma lecture.


Et quelle lecture! Une fresque moyenâgeuse haletante, croisée au destin contemporain d'un pornographe cocaïnomane gravement brûlé, et ponctuée de contes ancestraux sur l'Amour avec un grand A.


J'ai passé trois jours à ne penser qu'à cette histoire. Dés que je posais mon livre pour vaquer à mon quotidien, elle me hantait. 


C'est l'histoire d'un antihéros, acteur porno, orphelin, drogué, et terriblement terre-à-terre qui, alors qu'il se croit au fond du gouffre va saisir une main tendue par une sculptrice de gargouilles, schizophrène et probablement maniaco-dépressive, persuadée d'être née en 1300.


Le tour de force de ce roman, c'est qu'on ne sait jamais vraiment dans quel registre on se trouve. Réel? Surnaturel? Est-ce que toutes ces bribes de passé moyenâgeux, ces histoires mystiques que Marianne raconte à notre grand brûlé sur son lit d'hôpital, ont été crées de toutes pièces par le cerveau défectueux d'une jeune femme mentalement dérangée? Ou s'agit-il réellement d'une vie antérieure dont notre antihéros aurait tout oublié?
Avec son tempérament réfléchi et très sceptique, notre personnage principal, dont on ne connaîtra jamais le nom, se laisse embarquer dans les récits de Marianne, tout en cherchant toujours à mettre en perspective les faits historiques, afin de savoir ce qui pourrait être vrai, et ce qui ne pourrait pas l'être.


C'était un roman véritablement captivant, écrit par un passionné de littérature, auquel il aura fallut sept ans pour se documenter et nous livrer cette épopée.
Je ne peux que vous conseiller ce livre, remarquablement bien écrit, terriblement détaillé, qui nous apprend énormément de choses sur le quotidien et les souffrances des grands brûlés (avec une précision parfois insoutenable), mais également sur les copistes, et les traducteurs religieux du 14ème siècle.


Les petits contes distillés par Marianne au cours du récit, sont autant d'invitations à la réflexion sur l'amour et la rédemption, qu'au voyage.
Ainsi, nous partageons tour à tour le destin d'un forgeron florentin du 14ème siècle, celui d'une noble de la bonne société anglaise à l'époque victorienne, celui d'une petite souffleuse de verre, dans le japon ancestral et, celui d'un viking dans les fjords islandais du 9ème siècle.
Le point commun à ces différents destins étant bien sûr l'amour. L'amour éperdu et indéfectible, que l'on doit parfois poursuivre jusqu'en Enfer.


Un gros coup de coeur, vous l'aurez compris, que je vous conseille d'essayer au plus vite, si comme moi, vous aimez les livres épiques qui vous marquent au fer.

Les âmes brûlées _ Andrew Davidson

Ma peau ne sera plus jamais comme ça, si sensible à l'autre qu'elle s'abîmait dans l'autre. Plus jamais. Plus jamais ma peau ne sera un moyen de si parfaite communication ; en perdant ma peau dans le feu, j'ai également perdu la possibilité de me fondre dans une autre personne.

p. 63

Je cachais mes poèmes et me cachais dans les poèmes que je cachais - il faut être bien incapable d'affronter le monde réel pour en créer un autre où se dissimuler.

p. 254

A chaque fragment de pierre qui s'écaille de moi, j'entends la voix de Marianne Engel. Je t'aime. Aishiteru. Ego amo te. Eg elska pig. Ich liebe dich. Elle traverse le temps et me parvient dans toutes les langues du monde. C'est le son de l'amour pur.

Commenter cet article

À propos