Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
02 Apr

L'écorchée _ Donato Carrisi

Publié par Van Djr  - Catégories :  #Thriller, #Disparitions, #Enquête, #Solitude, #Secrets, #Mystère, #Violence, #Littérature italienne, #Secte

L'écorchée _ Donato Carrisi
L'écorchée _ Donato Carrisi

Résumé :

«JE LES CHERCHE PARTOUT.
JE LES CHERCHE TOUJOURS.»

Sept ans après s'être mesurée au Chuchoteur, Mila Vasquez travaille aux Limbes, le département des personnes disparues.
L'enquêtrice excelle dans son domaine. Peut-être parce qu'elle est incapable d'éprouver la moindre émotion. Ou peut-être parce qu'elle-même porte dans sa chair la marque des ténèbres.
On a tous ressenti l'envie de s'évanouir dans la nature.
De fuir le plus loin possible. De tout laisser derrière soi.
Or chez certains, cette sensation ne passe pas.
Elle leur colle à la peau, les obsède, les dévore et finit par les engloutir.
Un jour, ils se volatilisent corps et bien. Nul ne sait pourquoi.
Bientôt, tout le monde les oublie. Sauf Mila.

ET PUIS, SOUDAIN, CES DISPARUS RÉAPPARAISSENT POUR TUER.

Face à eux, Mila devra échafauder une hypothèse convaincante, solide, rationnelle. Une hypothèse du mal. Mais pour les arrêter, il lui faudra à son tour basculer dans l'ombre.

 

Mon avis :

C'est avec méfiance que je retrouvais l'agent Mila Vasquez pour ce roman faisant suite au Chuchoteur, roman classé le mois dernier parmi mes plus grosses déceptions je le rappelle.
Etonnamment, j'ai mieux apprécié celui-ci.
Le thème des personnes disparues, m'ayant un peu plus intéressé, était bien développé, qui plus est le personnage de Mila était un brin moins torturé que dans le premier tome.
Ce qui m'a déçu c'est cette manie de l'auteur de toujours fourrer un personnage masculin torturé dans les pattes de Mila Vasquez, comme si elle en avait besoin! Une enquête ne peut-elle être menée correctement par une femme seule???
Le suspense était un peu en dents de scies, mais globalement ce fut une lecture satisfaisante, sans toutefois être vraiment marquante. Un bon roman de gare ou de plage, en somme.

L'écorchée _ Donato Carrisi

On nous apprend à compter les secondes, les minutes, les heures, les jours, les années... mais personne ne nous explique la valeur d'un instant.

Et puis, les livres étaient un excellent antidote au silence parce qu'ils remplissaient son esprit des mots nécessaires pour combler le vide laissé par les victimes. Surtout, ils représentaient une échappatoire. Sa façon de disparaître. Elle se plongeait dans la lecture et tout le reste — y compris elle-même — cessait d'exister. Dans les livres, elle pouvait être n'importe qui. Ce qui revenait à n'être personne.

Commenter cet article

À propos